La Fondation

Le Maroc est fier de tous ces sportifs marocains. Il n’oublie pas les héros de la nation, qui de par leur talent, leur engagement et la foi qu’ils ont en eux, ont permis à toute une nation de partager des moments de joie inoubliables et ont, à un moment de leur existence, hissé haut le drapeau national et fait vibrer des millions de marocains à travers le monde.

Le message adressé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI aux participants aux 2èmes Assises Nationales du Sport, tenues le 24 octobre 2008 à Skhirat est, on ne peut plus fort et explicite :

Il ne vous échappe pas ce que le sport – toutes disciplines confondues – représente pour les Marocains, et à quel point il est enraciné dans leur identité collective. Nous sommes, en effet, une nation qui aime le sport et qui se mobilise massivement et unanimement pour encourager et porter aux nues ses héros. Elle tire une immense fierté de les voir réaliser tant d’exploits et de voir le drapeau marocain hissé si haut dans les rencontres internationales.

Nous avons pleinement confiance dans le grand potentiel du sport marocain. Aussi, ne ménagerons-nous aucun effort pour soutenir toutes les bonnes initiatives vouées à l’objectif suprême que nous nous sommes fixé, à savoir faire du sport marocain un modèle exemplaire et un facteur de cohésion sociale et de renforcement de notre rayonnement régional et international.

() Extrait Message Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l’’Assiste adressé aux participants des Assises Nationales du Sport Skhirat, le 24 octobre 2008

C’est dans l’esprit de ces Hautes Orientations Royales, et afin d’honorer la mémoire de ces grands champions marocains , qui ont été de par leurs exploits les meilleurs ambassadeurs du Royaume du Maroc à l’étranger, ainsi que de permettre aux moins chanceux d’entre eux de pouvoir vivre dans la dignité et le respect, que Sa Majesté le Roi que Dieu l’assiste, a bien voulu donner ses directives au Ministère de la Jeunesse et des Sports pour la création de la «Fondation Mohamed VI des Champions Sportifs».